Mer de lavande et de blé

Fabien GERVAIS Plateau de Valensole 2008

Immense mer de galets accumulés sur plusieurs centaines de mètres d’épaisseur, le plateau de Valensole est le royaume du blé dur et du lavandin (hybride de deux types de lavande). Bleu lavande et or au début de l’été, roux et gris au cœur de l’hiver, ses couleurs suivent les saisons. L’alignement géométrique des plantations, la limite des champs soulignée d’amandiers, les cubes formés par de petits bois, les villages abrités du Mistral dans les vallons, dessinent une sorte de jardin à la française qui s’étend à perte de regard. Ce paysage, un des plus saisissants de Provence, doit sa beauté au travail de l’homme.

La civilisation gallo-romaine a laissé des traces partout : temple, basilique, baptistère à Riez ; thermes à Gréoux-les-Bains. L’agriculture, l’artisanat, notamment d’art, présents dès l’antiquité, représentent toujours l’essentiel des activités du plateau.

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8