Jardins de vie dès la préhistoire

Moins impressionnantes et hostiles que celles du grand canyon, les basses gorges ont été un lieu de vie très tôt. Les hommes de la préhistoire s’y sont installés dans une multitude de grottes et de jardins secrets. L’eau désormais domestiquée et calme y incise le plateau d’une étroite tranchée lumineuse ponctuée d’un chapelet de petits lacs aux anses accueillantes et tranquilles.

Chênes verts et chênes kermès occupent le maquis. Ils ont été longtemps la matière première d’une industrie de qualité, celle du charbon de bois. Dominant ou bordant la rivière qui abrite la quasi-totalité des espèces de poissons qui peuplent les eaux douces du sud de la France, les villages offrent leurs châteaux, leurs fontaines jaillissantes, leurs allées ombragées. Le musée de préhistoire de Quinson, le plus grand d’Europe, fait le lien entre les premiers hommes et ceux de demain.

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8