La forêt nourricière

Le bassin de l’Artuby s’étend de Castellane au camp militaire de Canjuers, du Verdon à son affluent l’Artuby, en passant par un autre affluent, le Jabron. Constitué de vallées cloisonnées par des reliefs rocheux souvent élevés, il fait une place prépondérante à la forêt qui nourrit l’essentiel des activités. La forêt offre une énergie renouvelable, le bois, et des sous-produits comme les plantes à parfum. L’élevage, ovin surtout, y trouve des parcours et des ressources. Ce qui fait que le pastoralisme, porté par une profession vivante, marque le territoire de son empreinte. De l’estive au fond des vallées, la transhumance rythme les saisons de son balancier. La chasse et la cueillette des champignons complètent la présence humaine dans un espace forestier qui couvre 60 % du territoire.

Les villages, souvent perchés, regroupent la population. Le patrimoine architectural, lié à la vie quotidienne, propose un grand nombre de chapelles, de fontaines, de ponts, de moulins, etc.. Ces témoins d’une vie sociale riche donne une dimension culturelle aux nombreux sentiers de randonnée.

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8