Cinq barrages jalonnent le cours du Verdon : Castillon, Chaudanne, Sainte-Croix, Quinson et Gréoux-les-Bains. Ces barrages créent des retenues et permettent de produire de l’électricité grâce à la force de l’eau : on parle alors d’énergie hydroélectrique.

Le barrage de Sainte-Croix-du-Verdon

Les centrales de production électriques des 5 barrages dont le Verdon s’est équipé de 1949 à 1975, permettent à Electricité de France de produire près de 600 millions de kWh par an. Cette énergie renouvelable couvre la consommation annuelle d’une ville comme Aix-en-Provence. Cette production contribue à la sécurisation de l’alimentation en électricité de la région, en cas de défaut sur le réseau.

Lien EDF Verdon

Les aménagements hydroélectriques du Verdon et de la Durance représentent 25 % de l’électricité consommée en Région Provence-Alpes-Côtes d'Azur, et 10 % de la production hydroélectrique française. Ils offrent l’avantage de pouvoir fournir rapidement une énergie importante. L’ensemble des aménagements hydroélectriques de la Durance et du Verdon permet de disposer d’une puissance de pointe équivalente à celle de 2 réacteurs nucléaires en moins de 10 minutes. L’hydroélectricité est donc idéale pour faire face aux brusques variations des besoins en électricité. Elle est une sécurité pour la région.

L’aménagement hydroélectrique Durance/Verdon a été conçu dès son origine comme un aménagement à buts multiples : il est non seulement utilisé pour produire de l’électricité, mais aussi pour alimenter en eau les villes, les cultures et les industries. Il contribue enfin au développement du tourisme régional grâce aux lacs formés par les barrages. Si les aménagements hydroélectriques ont modifié l’environnement et les paysages de nos vallées, leur exploitation prend en compte une gestion partagée et économe de la ressource en eau.

Les barrages ont profondément bouleversé l’environnement et les milieux aquatiques. Afin que l’énergie hydroélectrique continue à être une énergie durable, les acteurs du Verdon dans le cadre du SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau) et du Contrat de Rivière, recherchent et mettent en œuvre les améliorations possibles pour préserver à la fois les milieux naturels et les usages multiples de la rivière dont son potentiel hydroélectrique.

 

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8