Une révision est un exercice de large concertation associant différents types de partenaires. Il convient de bien identifier en amont quels partenaires/publics sont concernés en précisant la nature des attentes pour chacun d’eux :

  • La Région : prescrit le renouvellement et conduit la démarche de révision ;
  • L’État : accompagne la procédure par des avis motivés à chaque grande étape, veille au respect des exigences qualitatives au moment de la validation finale et veille au respect des engagements ;
  • Les communes et leurs groupements, les départements : participent aux travaux et s’engagent à respecter les objectifs de la Charte par délibération ;
  • Le Syndicat mixte du Parc : anime les travaux de révision en permettant aux partenaires institutionnels, à la communauté scientifique et aux  acteurs associatifs et économiques et aux habitants de s’impliquer. Il coordonne les contributions et valide toutes les étapes.

 

En s’appuyant sur les instances existantes, les modalités d’association suivantes sont proposées :

 

  • Comité syndical élargi : il s’agit du comité de pilotage. Il pilote la démarche et valide toutes les étapes. Composition : les délégués des communes, les EPCI, les départements, la Région, les services de l’État (sous-préfet et Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), les villes portes (Draguignan, Manosque et Digne-les-Bains), les représentants des amis du Parc, du Conseil de développement, du Comité scientifique et des chambres consulaires. Seront également conviés les maires de toutes les communes du périmètre d’étude. 
  • Comité partenarial (COP) : il appuie et accompagne la révision. Composition : Le président et les vice-présidents du Parc, la direction, l’équipe projet, les services de la Région, de la DREAL, des départements, des EPCI, le sous-préfet coordinateur, les représentants du Comité scientifique, l’Agence régionale pour l’environnement, le comité de massif. 
  • Commissions thématiques et Conseil scientifique : ces instances d’avis et de proposition seront mises à contribution tout au long de la démarche pour produire des données et des analyses, faire des propositions et décliner de manière plus opérationnelle les orientations choisies par le Comité syndical.
  • D’autres espaces de réflexion et de propositions seront créés pour associer les habitants et les acteurs associatifs et nourrir les choix des élus (réunions chez l’habitant, ateliers prospectifs, ateliers d’écriture…). Ils n’ont pas vocation à perdurer après la période de révision mais pourront cependant créer une dynamique participative pour la mise en œuvre de la nouvelle charte.

 

 

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8