Actualités
Dominique CHAVY (PNRV)

Le réseau Circaète se mobilise!

Le retour du Circaète

L'arrivée du printemps est aussi synonyme du retour dans nos contrées du Circaète Jean-le-Blanc! Migrateurs, les circaètes hivernent en Afrique centrale puis reviennent sur leur site de nidification à partir du mois de mars. Ce rapace recherche des forêts bien exposées, principalement de pins, pour nicher en toute tranquillité. Mais il a besoin aussi d'espaces ouverts (milieux agricoles, landes, garrigues) où il peut chasser ses proies de prédilection : les reptiles. Il n'est pas rare ainsi d'observer dans le ciel un Circaète tenant dans ses serres un long serpent!

Espèce vulnérable, le Circaète est particulièrement sensible au dérangement et en particulier aux coupes forestières qui seraient réalisées trop près de son nid. C'est la principale cause d'échec de sa reproduction, sans oublier bien entendu les conditions climatiques qui jouent également un rôle prépondérant sur le succès des nichées.

Dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, le réseau "Circaète" s'est réuni récemment à la maison du Parc naturel régional du Verdon.

Les missions de ce réseau?

Constitué d'observateurs bénévoles et d'un réseau de gestionnaires d'espaces naturels, son objectif est de mieux connaître les zones de présence de ce rapace, de localiser ses sites de reproduction, afin d'aider à mieux le protéger en diffusant ces informations notamment aux gestionnaires forestiers.

Vous avez des observations à nous faire partager?

Toute observation peut être utile. Vous pouvez ainsi en faire part au Parc qui se chargera de les transmettre à l'animateur du réseau.

info@parcduverdon.fr

 

 

Mise en ligne: 
Jeudi 26 mars 2015

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8