Actualités
Dessin Ciryl  Girard -droits réservés

La Genette, petit carnivore nocturne dans le Verdon

En france

La Genette (Genetta genetta) est un petit carnivore de la famille des vivéridés. Originaire d'Afrique, l'espèce est présente en Europe au Portugal, en Espagne et en France où elle est protégée depuis 1972.

L'origine de l'espèce en Europe reste floue mais son introduction serait attribuée aux invasions sarrasines à partir du 8ème siècle (défaite des sarrasins près de Poitiers en l'an 732), voire aurait déjà été effective dès le VIème siècle avant J.C. à partir de colonies grecques de Libye. En tout état de cause, une étude génétique récente (Gaubert et al, 2009) a confirmé que les individus présents en Europe sont génétiquement proches des souches du Maghreb.

Depuis 1990, les indices de présence de la Genette collectés sur le terrain par de nombreux observateurs sont centralisés par l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS - réseau petits prédateurs). Ainsi, l'espèce semble en extension géographique régulière vers le Nord et la France abriterait l'une des plus belles populations d'Europe. Le Sud-Ouest de la France héberge le coeur des populations (présence régulière signalée de longue date), tandis que dans le Nord, l'Est et le Sud-Est, les populations sont souvent plus localisées et plus disparates, conduisant à parler de zone de présence "irrégulière". Toutefois, le front de colonisation par la Genette semble particulièrement dynamique dans les milieux méditerranéens du Sud-Est de la France, où l'espèce aurait profité de vastes espaces favorables créés par la déprise agricole. Le département du Var étant le département le plus forestier de France, l'espèce d'affinité arboricole, y trouve aussi des conditions très favorables à son installation.

 

traits de vie

De moeurs nocturnes, la Genette est très discrète. Malheureusement trop souvent, les observations diurnes sont réalisées sur des animaux trouvés morts, suite à des collisions routières.

Son pelage et aspects font penser à un chat, mais son corps est plus effilé, le museau plus pointu, les pattes plus courtes et la queue bien plus longue. Pratiquement aussi longue que le corps, la queue annelée de l'animal est caractéristique. Le pelage est aussi typique : très contrasté, il est gris fauve tâcheté de brun noir sur les flancs en quatre à cinq lignes longitudinales et une raie noire sur le haut du corps.

D'une longueur voisine de 90 cm environ, une Genette adulte pèse entre 1,5 et 2 kg.

L'espèce est plutôt forestière et se nourrit principalement de petits mammifères, en particulier de mulots. Des loirs, écureuils mais aussi des oiseaux mis à son menu montrent qu'elle chasse en partie dans la strate arbustive ou arborée.

Dans le Sud-Est de la France, l'espèce affectionne les garrigues, les milieux rocheux escarpés couverts de forêts, souvent à proximité de points d'eau. Les forêts de chênes verts et de chênes blancs, truffées de rochers et de falaises, lui offrent de nombreuses cavités où elle passe la journée.

 

sur le territoire du Parc

La Genette est belle et bien présente sur le territoire du Parc naturel régional du Verdon et la cartographie des communes où sa présence est attestée est certainement loin d'être complète. Discrète, solitaire et nocturne, elle reste un animal difficile à inventorier. La recherche de crottiers, les observations visuelles données par des pièges photos ou suite à des constats de mortalité routière, constituent les principales données permettant de dresser un état des lieux de sa distribution sur le territoire du Parc. Si le coeur de la population semble établi dans les garrigues et massifs forestiers calcaires du Haut-Var (partie sud-ouest du Parc), de récents indices attestent également de la présence de l'espèce dans les grandes gorges du Verdon et sa distribution est très certainement sous-estimée. Il serait d'ailleurs intéressant de diriger les prospections sur les communes peu prospectées entre ces deux noyaux colonisés.

 

 

 

 

scènes de vie d'une genette

Sur le territoire du Parc, les connaissances sur la Genette doivent beaucoup à des naturalistes passionnés. Luc SOURET est de ceux-là. A force d'arpenter les garrigues et les forêts à la recherche d'indices de présence de l'espèce, il a appris à mieux connaître les milieux favorables qu'affectionne l'espèce et nous rapporte quelques images rares. On ne peut qu'être émerveillé par la beauté de l'animal et amusé par certains comportements qu'il a réussi à saisir dans l'oeil de sa caméra. Le film que vous allez voir est issu de scènes extraites de pièges photos savamment disposés par son auteur. Curieux et amoureux de nature, si des pièges photos vous tentent pour photographier la faune sauvage, sachez toutefois que poser un piège photo ne s'improvise pas et peut aussi impacter la faune sauvage. Par son éclairage (flash) mais aussi par sa simple présence, un piège photo est beaucoup plus vite repéré par la faune sauvage qu'on ne le pense, les animaux connaissant très bien leur territoire. Ils repèrent vite ce qui est nouveau. Dans certains cas, ces pièges peuvent ainsi modifier le comportement des animaux, les inciter à modifier leurs habitudes. Il faut donc savoir en user avec parcimonie et les rendre le moins visibles possible. De plus, pensez qu'en posant un piège photo quelque part, vous êtes souvent chez quelqu'un et que c'est mieux de demander si possible l'autorisation !

Mise en ligne: 
Jeudi 10 août 2017

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8