Actualités

La chenille processionnaire du pin

2015 aura été une année de prolifération de la processionnaire du pin : les conditions météorologiques particulièrement favorables ainsi que le cycle biologique de cette espèce sont deux facteurs qui ont permis son expansion. Zoom sur cette petite bête à poil mangeuse d’aiguilles...

La processionnaire du pin est la chenille d’un papillon nocturne « Thaumetopoea pityocampa ». C’est une chenille défoliatrice, c’est-à-dire, qui mange les feuilles ou les aiguilles de sa plante hôte. La processionnaire du Pin se nourrit donc des aiguilles de pins noirs et de pins sylvestres (ses préférés) mais aussi de pins d’Alep, voire de cèdres.
Ces essences d’arbres étant particulièrement abondantes dans nos forêts du sud, l’impact de la chenille est donc proportionnellement impressionnant.
Cependant, le « département santé des forêts » (DSF) précise qu’une défoliation, même totale, ne provoque pas la mort des arbres atteints, tout au plus un retard de croissance. En revanche, les poils urticants et très volatiles de « la bête » ont un pouvoir très allergisants, ce qui pose des questions sanitaires pour les usagers de la forêt.

Pour en savoir plus sur cette espèce, lire l'article du Département santé des forêts

Mesures de précaution à adopter pour éviter tout risque sanitaire, voir les conseils sur le site de la préfecture du Var

Mise en ligne: 
Lundi 02 mai 2016

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8