Actualités

Ici on entretient nos rivières

Le Parc naturel régional du Verdon a lancé en 2018 des travaux d’entretien et de restauration sur le bas Verdon et les bassins Artuby Jabron. Ces travaux visent à favoriser les écoulements en période de crue et limiter la chute d’arbres dans le lit. Les interventions permettront de réduire les érosions de berges et gérer les espèces exotiques envahissantes.

 

Sur le secteur du Colostre, une maîtrise d’ouvrage partagée entre le Parc naturel régional du Verdon et la communauté d’agglomérations Durance Luberon Verdon (DLVA) a permis la réalisation des travaux entre le pont de la Garenne à Roumoules et la confluence avec l’Auvestre à Riez, soit un linéaire de près de 8,5 km. Ces travaux sont financés par l’Agence de l’eau 30 %, la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur 25 %, le Département des Alpes-de-Haute-Provence 7 % et  les 38 % d’autofinancement sont assurés par DLVA.

 

Allier entretien des cours d'eau et insertion sociale

C’est l’entreprise Environnement Réponse Aménagement (ERA) de Forcalquier qui a réalisé les travaux pour un montant de 23 800 € TTC.
ERA est une structure d’insertion sociale par l’activité économique axée sur des travaux environnementaux (travaux forestiers ou agricoles, entretien). En effet, le syndicat mixte du Parc du Verdon avait inclus dans son marché une clause d’insertion sociale, obligeant les entreprises candidates à intégrer le travail en insertion. Les interventions réalisées par ERA visent une double plus-value : l’entretien et la mise en valeur du patrimoine local et le développement de l’employabilité des personnes en insertion à travers un contrat de travail rémunéré. La notion de travail utile pour l’intérêt général est un formidable moyen de redonner confiance et de permettre de retrouver un emploi plus pérenne. Sur le chantier du Colostre, ERA a fait appel à des jeunes de la commune de Riez, Roumoules et Valensole, en contrat dans l’entreprise, car leur bonne connaissance des lieux, leur réactivité et leurs compétences ont été des atouts appréciés pour la bonne mise en œuvre des travaux.

 

Autres travaux également réalisés sur le territoire

- Sur le Verdon, les travaux ont été réalisés par l’entreprise SARL Travaux et environnement pour un montant de 46 740 € TTC sur près de 11 km entre le barrage de Gréoux-les-Bains et la limite de commune avec Vinon-sur-Verdon ainsi que sur la zone de confluence Durance Verdon. Les communes concernées sont Gréoux-les-Bains, Saint-Julien-le-Montagnier, Vinon-sur-Verdon. Les intercommunalités apportant l’autofinancement sont la DLVA et la communauté de communes Provence Verdon, avec des financements de l’Agence de l’Eau, du Département des Alpes-de-Haute-Provence, de la Région et d’EDF.

- Sur les bassins Artuby Jabron, les travaux ont été réalisés par l’entreprise Action travaux en environnement (ATE) pour un montant de 36 076 € TTC sur près de 30 km répartie entre la Lane, le Rieu Tort, le Jabron et la Bruyère. Les communes concernées sont Andon, Valderoure, Séranon, Brenon, Châteauvieux, le Bourguet, la Bastide. Les intercommunalités apportant l’autofinancement sont la communauté de communes lacs et gorges du Verdon, la communauté d’agglomération dracénoise et la communauté d’agglomération du pays de Grasse, avec des financements de l’Agence de l’Eau et de la Région.

 

Les crues historiques du Verdon sont encore dans nos mémoires et nous rappellent que nos rivières méditerranéennes peuvent être impétueuses et dévastatrices. L’entretien des rivières est une démarche indispensable pour assurer la sécurité des concitoyens et préserver la biodiversité du territoire.

 

En 2019, des travaux d’entretien sont prévus sur le Colostre, le Verdon, l’Artuby, le Jabron et la Lane.

Si vous souhaitez avoir des informations sur ces travaux, nous vous invitons à prendre contact avec le Parc.

 

Redonnons vies au Colostre !

Le Colostre est une rivière méditerranéenne en danger. Après plus de deux cents ans de travaux hydrauliques, de rectifications et de curages, son espace vital s’est réduit à peau de chagrin. Résultat, elle abrite de moins en moins de poissons et d’espèces aquatiques. Son lit et sa végétation s’assèchent. Dans le même temps les habitants de la vallée se sont détournés de ces berges. Aujourd’hui presque inaccessible, le Colostre se fait oublier dans les mémoires…

Le Parc naturel régional du Verdon porte un projet de restauration hydromorphologique sur le Colostre en partenariat avec les communes d’Allemagne-en-Provence et de Saint-Martin-de-Brômes. L’objectif est de lui redonner ses fonctionnalités écologiques pour retrouver une eau de bonne qualité, une faune et une flore adaptées et un espace de liberté pour retrouver une rivière vivante et pour longtemps.

 

Mise en ligne: 
Mercredi 14 novembre 2018

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8