18 juillet 2019 : communiqué de presse

Le Parc a organisé des temps d’échange pour faire un bilan de santé des territoires du Verdon

Afin de construire sa nouvelle feuille de route pour les prochaines années, le Parc naturel régional du Verdon a lancé une démarche d’état des lieux du territoire. Cela permettra de dresser un bilan sur ce qui a évolué ces dernières décennies, d’identifier ce qui va bien et ce qui pose question, de pointer les différents enjeux sur lesquels agir dans la nouvelle charte du Parc.

Pour réaliser ce bilan de territoire, l’équipe du Parc a collecté et synthétiser de nombreuses données statistiques, des études thématiques et des inventaires, parfois réalisés par son équipe ou par des partenaires, parfois issues de prestations financées par le Conseil régional auprès d’organismes tels que l’INSEE ou les agences d’urbanisme. Ces données ont ensuite été complétées, discutées, analysées dans des ateliers regroupant élus des communes et des intercommunalités du Verdon, partenaires techniques et institutionnels et associations ou groupements économiques. Ainsi, ce sont en moyenne trente personnes qui ont participé à chacun des 10 ateliers thématiques organisés entre mai et juillet 2019. Ces ateliers étaient organisés en simultanée dans trois lieux différents (Castellane, Riez et Aups) et reliés par un système de visio-conférence pour réduire les déplacements des participants.

Des échanges qualitatifs ont permis d’enrichir les analyses autour des thèmes suivants : patrimoine naturel et géologique, eau, changement climatique, patrimoine culturel, tourisme, agriculture et pastoralisme, forêt, éducation et citoyenneté, tissu socio-économique, planification territoriale et paysages. Beaucoup d’échanges ont mis en avant la nécessaire prise en compte des effets du changement climatique sur notre habitat, sur nos pratiques agricoles et touristiques et sur nos ressources naturelles (forêt, eau…). Est également ressortie la question de l’appropriation par les élus et les habitants des questions d’érosion de la biodiversité, de qualité des eaux, de la préservation des terres agricoles et des espaces naturels ainsi que des paysages attractifs du Verdon. Tous se sont accordés sur les évolutions des comportements sociétaux globaux et sur les changements que cela impliquent pour nos territoires ruraux, sur nos modes de vie, sur notre capacité à nous impliquer dans la vie locale ou à créer du lien social. Le tourisme a également été au cœur des échanges : impacts de la saisonnalité, gestion des flux et de la fréquentation sur les sites naturels… Ces questionnements seront d’ailleurs approfondis par des entretiens menés par des étudiants sociologues avec une quarantaine d’habitants du Verdon et par les « cafés du Parc ». Organisés en juillet et août dans une dizaine de communes volontaires, ces « cafés du Parc » permettront aux habitants intéressés de s’exprimer sur leurs visions du territoire et leurs préoccupations.

Retrouvez le programme des « cafés du Parc »

Ainsi que les documents et les comptes-rendus des ateliers

Les enjeux qui ressortiront de l’ensemble des travaux seront soumis aux élus du Parc en septembre prochain et des débats citoyens seront organisés en fin d’année. Ils permettront aux habitants et aux associations du territoire d’apporter leurs contributions. À suivre…

 

19 février 2019 : Communiqué de presse

Mieux connaître les modes de vie des habitants des 58 communes de la nouvelle charte de territoire

Les élus du Parc valident le périmètre d’étude de la nouvelle Charte 2023-2038 en intégrant 12 nouvelles communes, et lancent les premières études pour mieux comprendre les déplacements, les services et les modes de vie dans le Verdon.

 

Le Parc du Verdon valide le périmètre d’étude de sa nouvelle charte

La première étape de la construction de la nouvelle charte est la définition du périmètre d’étude, c’est-à-dire la zone délimitant les communes associées à l’écriture de la nouvelle charte et qui auront à se positionner en fin de procédure (en 2022) pour faire, ou pas, partie intégrante du Parc.

Des ateliers thématiques associant élus du territoire, acteurs associatifs, partenaires techniques et institutionnels, ont questionné le périmètre actuel à l’automne dernier.

Les membres du Conseil scientifique du Parc, composé d’universitaires, de chercheurs ou de spécialistes dans une dizaine de disciplines (géologie, archéologie, biodiversité, ethnologie, agriculture, tourisme, hydrologie, géographie, sociologie…), ont rendu un avis motivé sur l’élargissement de ce périmètre. Une bonne vingtaine de communes potentiellement concernées ont été ainsi consultées officiellement. Sur la base de leurs positionnements, les élus administrateurs du Parc ont validé en comité syndical du 30 janvier 2019 à Saint-Laurent-du-Verdon,  les contours possibles du futur Parc.

Ce sont donc 58 communes (46 actuellement classées + 12 nouvelles) qui seront conviées aux cotés de la Région Sud, des 6 intercommunalités, des départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var à faire le bilan des actions portées par le Parc ces 12 dernières années.

Il faudra également dresser un diagnostic du territoire pour identifier les grands enjeux auxquels il est ou sera confronté dans un avenir proche.

La Région Sud a été officiellement sollicitée pour engager la procédure de révision. Elle devrait délibérer en mars 2019.

Enquête sur les déplacements, les services et les modes de vie dans le Verdon : votre avis nous intéresse !

Cette enquête, réalisée en collaboration avec l’Université de Toulon, a pour but de mieux comprendre vos déplacements quotidiens et vos modes de vie. Elle aborde des problématiques concrètes de la vie dans le Verdon : où et comment va-t-on faire ses courses, chez le médecin, à l’école, au cinéma ? En acceptant de répondre au questionnaire, vous aiderez le Parc à mieux savoir ce que signifie « habiter au quotidien dans le Verdon » et ainsi soutenir des actions qui vont dans le sens d’une amélioration de la vie locale.

Le questionnaire est disponible dans les mairies du Verdon ou vous pouvez le remplir directement en ligne sur ce lien avant le 15 mars 2019.

Les résultats seront rendus publics sur le site du Parc avant l’été 2019.

 

20 novembre 2018 : Communiqué de presse

Premiers pas vers la révision de la charte du Parc du Verdon

La Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur engagera bientôt le renouvellement du classement du territoire du Verdon en parc naturel régional. Dans ce contexte, le syndicat mixte du Parc lance la révision de sa charte et l’élaboration d’un nouveau projet pour le Verdon pour la période 2023-2038.

Cette révision doit aboutir avant le 2 février 2023, et elle implique de :

  • Dresser le bilan de la mise en œuvre de la Charte actuelle pour la période de 2008 à 2023,
  • Établir un diagnostic mettant en avant les évolutions du territoire depuis 2008 et les grands enjeux pour son avenir en matières sociale, économique, patrimoniale, environnementale et culturelle.

Ce projet de charte s’élabore avec l'ensemble des communes, des intercommunalités, les départements et la Région, en associant l'État et en concertation avec les partenaires intéressés.

Mais il s’agit aussi avant tout de co-construire ce projet d’avenir avec les différents acteurs, économiques ou associatifs du Verdon et de permettre aux habitants de s’exprimer.

Il appartiendra à l’État, seul garant du label Parc naturel régional, d’adopter la charte révisée et de renouveler le classement du Verdon pour 15 années supplémentaires.

Dessiner de nouveaux contours au territoire du Parc du Verdon

La première étape de la révision est la définition du périmètre d’étude, c’est-à-dire la zone délimitant les communes associées à l’écriture de la nouvelle charte et qui auront à se positionner en fin de procédure (en 2022) pour faire, ou pas, partie intégrante du Parc.

Afin de questionner le périmètre actuel et de proposer des évolutions,  des ateliers thématiques ont été organisés les 5 et 6 octobre derniers. Ils ont associé élus du territoire, partenaires techniques et institutionnels, acteurs associatifs et membres du comité scientifique du Parc.

Environ 70 personnes ont pu ainsi participer et dessiner plusieurs cartes potentielles accompagnées d’un argumentaire. Toutes ces cartes ont ensuite été rassemblées et analysées lors d’une séance du Comité scientifique du Parc organisée à Riez le 12 octobre 2018. Composé d’universitaires, de chercheurs ou de spécialistes dans une dizaine de disciplines (géologie, archéologie, biodiversité, ethnologie, agriculture, tourisme, hydrologie, géographie, sociologie…), cette instance est régulièrement mobilisée pour améliorer les connaissances, apporter une expertise ou conseiller les élus du Parc dans leur choix.

L’avis émis par le Comité scientifique sera présenté aux élus administrateurs du Parc en comité syndical le 12 décembre 2018 pour débat et validation. A l’issue de ce vote, les communes potentiellement concernées par une extension du périmètre d’étude de la nouvelle charte du Parc, seront consultées avant la décision finale qui sera entérinée par le Conseil régional au cours du premier trimestre 2019.  La « nouvelle » carte sera alors rendue publique.

 

Et après ?

Il sera temps à la fois de faire le bilan des actions portées par le Parc ces 12 dernières années mais aussi de dresser un diagnostic du territoire pour identifier les grands enjeux auxquels il est ou sera confronté dans un avenir proche. Les modalités de travail seront également validées en décembre 2018. Seule certitude : de nombreux temps de réflexion et de débat seront nécessaires pour aboutir à la validation de la nouvelle charte !

Tout le monde est concerné et pourra y participer.

 

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8