Le fonctionnement

Pour mettre en œuvre la charte, un syndicat mixte est créé. Il regroupe, dans le Verdon, les 46 communes adhérentes, les conseils départementaux des Alpes-de-Haute-Provence et du Var et le conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Il fonctionne comme une collectivité locale selon les principes du service public : administré par des élus réunis en comité syndical et bureau, qui s’appuient sur des instances de proposition (commissions, conseil de développement et conseil scientifique).
Le Parc s’attache à impliquer tous les habitants ou visiteurs du territoire dans le cadre des actions qu’il met en œuvre.

Suites aux élections municipales de mars 2014, de nouveaux délégués au Parc ont donc été désignés. Le 6 mai à Aiguines, en présence de 42 élus des Alpes-de-Haute-Provence, du Var et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le comité syndical du Parc du Verdon a ainsi procédé à l’élection de son bureau, de son président et des vice-présidents.

 

 

Ils décident

C’est le comité syndical (équivalent d’un conseil d’administration) du syndicat mixte de gestion du Parc qui prend les grandes décisions (budget, création d’emplois, statuts, orientations). Il est composé de représentants des collectivités adhérentes au syndicat. Chaque commune, quelle que soit sa taille, désigne un délégué au Parc titulaire (et un suppléant) qui siège au comité syndical avec un pouvoir de vote.
Pour les affaires courantes, le Parc est dirigé par un bureau de 18 membres élus au sein du comité syndical et animé par un président et 6 vice-présidents.
 

Ils conseillent et proposent

Le Parc naturel régional du Verdon, c’est 30 000 habitants qui apportent leurs savoirs, leurs idées, leurs attentes. Ils sont force de proposition au sein de plusieurs structures participatives : 5 commissions thématiques permanentes (eau et milieux aquatiques, patrimoine naturel et forêt, développement économique, sites et paysages, transmission des connaissances et mobilisation des acteurs) ; des groupes de travail ou des comités de pilotage qui œuvrent sous la responsabilité des commissions ; le conseil scientifique ; le conseil de développement.

 

Les moyens

Pour fonctionner, le syndicat mixte mobilise des moyens financiers (cotisations des membres et subventions) et s’appuie sur une équipe technique de 35 personnes : équipe pluridisciplinaire permettant l’apport d’expertise scientifique ou technique sur des sujets liés à la charte (patrimoine naturel, eau, urbanisme…), la capacité d’animer et de construire des projets, de sensibiliser ou d’impliquer les différents publics… Ils sont la boite à outils du Parc.

 

Bilan 2016 en images

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8