La forêt

Le territoire du Parc est fortement boisé avec plus de 119 000 hectares de forêt sur les 190 000 hectares que compte le Parc, soit un taux de boisement de 62%, taux élevé en comparaison avec celui de la région (48%).8% de la forêt régionale se situe dans le PNR du Verdon. Zoom sur ces espaces naturels.

Une forêt mélangée

La répartition des résineux et des feuillus est assez équilibrée. Les feuillus, organisés sous forme de taillis (près de 34 100ha - 29%) et les conifères sous forme de futaies (33 500 ha – 28%), sont les formations forestières les plus présentes. Les forêts ouvertes, où le couvert des arbres est compris entre 10 % et 40 %, sont elles aussi importantes sur le territoire (31 000 ha – 26%). Les principales essences présentes sur le territoire sont le chêne pubescents, le pin sylvestre, le chêne vert, le pin d’Alep et le pin noir.

 

Un débouché principal : le bois de chauffage

Le chêne est principalement valorisé dans le bois de chauffage. Les pins sont eux le plus souvent valorisées en bois énergie (plaquettes forestières) ou en pâte à papier et en palette. La demande en bois énergie, initié par l’émergence de chaufferies bois énergie, ne cesse d’augmenter sur l’ensemble de la région ; le territoire du parc commence progressivement à se doter de chaufferies automatiques fonctionnant au bois énergie. Les réflexions autour de l’utilisation du bois local en bois construction émergent peu à peu.

 

Une propriété essentiellement privée

La répartition par type de propriétaires forestiers est proche de celle observée à l’échelle régionale, à savoir une prédominance des forêts privées. Les propriétaires privés possèdent 79% de la surface forestière soit 93 840 hectares. Ils sont présents sur l’ensemble des communes du Parc. Les collectivités publiques possèdent 11% de la forêt soit 12 700 ha. Ces propriétés communales sont situées majoritairement le long du Verdon (Aiguines, La Palud-sur-Verdon) ainsi que sur les communes de La Verdière et de Quinson. Les surfaces forestières domaniales (propriétés de l’Etat) représentent 10%, soit 12 600 hectares. Elles sont situées principalement au centre du parc sur les communes de Majastres, Moustiers-Ste-Marie et St Jurs ainsi qu’au Nord-Est sur les communes de Castellane et de St-André-les-Alpes (ces 5 communes concentrent les propriétés de l’Etat puisqu’elles représentent plus de 65% de la forêt domaniale du Parc).

A lire aussi

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8